Vous vous êtes enfin décidé à réaliser votre projet de tour du monde et vous avez réussi planifier votre séjour de A à Z : passeport, valise, budget, hébergement… tout est prêt pour voyager. Vous avez pris votre avion et vous êtes arrivé dans votre pays de destination. Si les premiers jours, toutes vos découvertes créent de l’excitation chez vous, au bout de quelques jours vous commencez à avoir le mal du pays. Vous êtes nostalgiques et vous vous rappelez de vos proches et de vos racines. Ce mal-être peut être gâché votre séjour, alors voici quelques astuces pour aider à faire face.

Qu’est-ce que le mal du pays ?

Le mal du pays peut toucher tout le monde. Il est parfois difficile de se détacher de ses racines et à chaque fois que l’on se sent seul, on pense à sa famille et à ses amis. Ce sont surtout les expatriés qui en souffrent. À l’arrivée, tout semble passionnant et intéressant, mais après quelques mois, l’on commence à devenir déprimant et à broyer du noir. C’est le mal du pays. L’on devient plus nostalgique et l’on a qu’une chose en tête rentrer. Les changements d’attitudes et de mœurs, la communication dans une autre langue, le changement de culture… l’adaptation peut être difficile et lassante, ce qui renforce davantage le mal du pays. L’on ne voit que les points négatifs du pays, et l’on commence à se renfermer sur soi. Ce sentiment peut se manifester à tout moment.

Comment faire pour éviter le mal du pays ?

Avant toute chose, prenez le temps de découvrir ce dont vous avez réellement envie. Voulez-vous découvrir de Nouveaux Mondes ou rester attaché à vos racines et poursuivre votre quotidien auprès de vos proches ? Sachez que si votre voyage se déroule sous la contrainte, le mal du pays peut s’installer rapidement. Prenez également le temps de choisir avec soin votre destination. SI vous avez du mal à vous détacher, optez pour les pays qui ont les mêmes valeurs culturelles que votre pays d’origine pour éviter le choc culturel et le poids de la séparation avec vos amis et vos proches. Si n’aimez pas les aventures, optez pour les pays à proximité du vôtre. Une fois sur place, pensez à toujours garder le contact avec vos proches pour vous rapprocher de votre pays d’origine. Évitez de vous isoler et réalisez de nouvelles rencontres pour rallonger votre carnet d’adresses.

Quelques erreurs à éviter

Ce sentiment ne disparaîtra pas si vous ne faites pas l’effort de vous en sortir vous-même. Pour vous en sortir, vous devez apprendre à vous adapter à la culture et au mode de vie du pays. Passez du temps avec des Français, mais allez également à la rencontre des locaux. Avoir des amis français à l’étranger peut vous aider à mieux supporter la séparation, mais cela ne fera que raviver votre sentiment de solitude, car vous n’arriverez jamais à vous intégrer dans votre pays hôte. Pour mieux comprendre la population qui vous accueille, vous devez prendre le temps d’apprendre leur langue pour mieux communiquer avec eux. Prenez le temps de vous adapter progressivement pour éviter le choc culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *