Il est impossible de parler de différentes merveilles du Pays Basque, sans parler de la pelote. Ce sport de balle à mi-chemin entre le tennis et le base-ball compte des milliers d’adeptes dans le Sud-Ouest de la France et le Nord de l’Espagne. Il s’agit d’une véritable passion qui fédère tout le peuple basque. Les touristes venus profiter des plages de Saint-Jean-de-Luz ou des fêtes de Bayonne sont nombreux à s’intéresser à cette discipline aux différentes versions. Si vous comptez bientôt faire une escapade dans les Landes de Gascogne (40) ou les Pyrénées Atlantiques (64), pratiquez la pelote basque.

La pelote basque : toute une culture

Les différentes variantes de la pelote basque sont jouées dans le Sud-Ouest. En passant quelques jours dans un camping à Bidart ou un camping à Biarritz, vous découvrirez ses principales déclinaisons. Vous comprendrez rapidement que les règles du jeu varient d’une version à l’autre. Le vocabulaire peut également changer entre les différentes variétés de pelote basque. Ceci dit, quelques bases restent les mêmes. Quelle que soit sa spécialité dans le sport, le joueur s’appelle toujours pelotari. L’aire de jeu consacrée à la discipline et à ses dérivés porte le nom de cancha. Elle se trouve généralement au milieu du village pour que les compétitions puissent rassembler toute la population. La tenue est généralement composée de pantalons blancs et des chaussures de même couleur. Sur le haut, les joueurs portent un t-shirt polo aux logos de son club.

Selon les experts, la pelote basque tient son origine du jeu de paume. Ce sport est très simple : deux joueurs se mettent face à un mur et se renvoient à tour de rôle la balle. La pelote basque reprend le même principe en ajoutant quelques équipements. L’endroit pour jouer devient aussi plus moderne. Les règlements ont été mis à jour et standardisés depuis les années 20. La Fédération française de Pelote existe à Bayonne depuis 1921.

Les règles de jeu de cette discipline

La pelote basque est devenue universelle et reconnue par le ministère de sports. Elle dispose d’une fédération et d’un grand nombre de licenciés. Cette forme évoluée du jeu de paume se pratique partout dans le monde, mais les véritables pelotaris se trouvent dans le Sud-Ouest de la France et le Nord Est de l’Espagne.

En ce qui concerne les règles de jeu, le joueur doit envoyer la pelote contre le frontis. La balle peut directement toucher ce mur ou faire un rebond au sol. Le but consiste à garder les échanges de pelote entre l’aire de jeu réglementaire dite cancha. L’échange peut durer assez longtemps jusqu’à ce que l’un des joueurs commette une falta. L’adversaire marque un point lorsque la balle a rebondi deux fois sur le sol à cause d’une récupération tardive. La pelote peut se jouer en 1 contre 1 ou par équipe de 2. Tout le monde sur la cancha porte un chistera. Ce panier en osier est proche des gants de base-ball. Suffisamment grand, il permet de mieux contrôler la balle arrivant à une grande vitesse pour ensuite la renvoyer. Plusieurs lignes de limites sont fixées sur le terrain pour rendre le jeu encore plus technique.

Un sport et bien plus encore

Un véritable sport national basque, la pelote se trouve parmi les piliers de la culture dans le Sud-Ouest. Pour sublimer les techniques qui demandent le parfait dosage entre la force et la précision, les joueurs portent de très bonnes tenues. Ils mettent essentiellement des polos aux couleurs de leurs équipes. Les spectateurs les reconnaissent facilement.

Lors d’un match de pelote, le public participe activement en supportant leur favori. Pour les touristes venus profiter du camping au Pays Basque et qui séjournent dans un mobil-home du site https://www.berrua.com/ par exemple, il est aussi possible d’essayer ce sport. Quittez votre location et initiez-vos à la pelote. Les locaux vous invitent même à prendre part aux compétitions. La performance s’acquiert au fil du temps, mais les bases du sport s’apprennent instantanément sur le terrain. Après les parties, les visiteurs peuvent trinquer avec les joueurs locaux et la population. Cette ambiance change des plages basques. Les vacances en Pyrénées-Atlantiques offrent également l’opportunité de découvrir bien d’autres merveilles. C’est l’occasion de mettre les pieds au légendaire village de Saint Jean Pied de Port ou de monter dans le train de la Rhune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *