Vous comptez partir en vacances, dans un environnement pas forcément favorable à vos conditions de santé ? Pour bien gérer votre asthme le temps des vacances, n’oubliez surtout pas d’emporter avec vous vos médicaments et d’informer le personnel de l’établissement où vous logerez de votre santé. Par ailleurs, ayez toujours avec vous les coordonnées du centre de santé le plus proche de votre lieu de séjour. Pour mieux vivre avec l’asthme, nous vous recommandons aussi d’adopter la méthode Buteyko.

Mieux respirer grâce à la méthode Buteyko

Selon le docteur Buteyko, la baisse du CO2 ou dioxyde de carbone dans l’organisme est à l’origine d’un déséquilibre. Cela entraîne un dérèglement sur le ravitaillement en oxygène. En effet, une personne qui fait une crise d’asthme ou un épisode d’hyperventilation tend à trop respirer. Par conséquent, son corps cherche à tout prix à s’oxygéner. Le spécialiste de la physiologie a constaté qu’en apportant plus de dioxyde de carbone, les choses évoluent positivement. L’état d’un patient qui respire moins tend à s’améliorer. Le médecin physiologiste a alors mis au point des techniques visant à augmenter le taux de CO2 dans le corps. Cela peut paraître paradoxal, mais sur le long terme, le rééquilibrage de Buteyko apporte ses fruits. Le gaz tant redouté par l’Homme entre dans différentes fonctions souvent ignorées. La respiration Buteyko permet entre autres de maintenir l’équilibre acido-basique du sang. Un surplus de CO2 entraîne aussi une meilleure extraction de l’Oxygène. Par contre, la baisse du taux de gaz de dioxyde de carbone peut occasionner de véritables soucis de santé. Ceci étant, il ne s’agit pas non plus d’un remède miracle contre l’asthme et l’hyperventilation. La respiration Buteyko est contre indiquée auprès des personnes souffrant de soucis cardiaques ou d’hypertension artérielle. Les patients présentant des problèmes neurologiques, en particulier les épileptiques doivent aussi faire attention. De toute manière, un test Buteyko est fait avant d’adopter la thérapie. Cette dernière se compose de plusieurs séances en présence d’un praticien reconnu par le corps médical.

La guérison se programme en régulant le CO2 sanguin

L’inventeur de la méthode Buteyko est persuadé que plusieurs pathologies peuvent être prises en charge par ses techniques. Les séances de respiration profonde avec beaucoup de blocage ont été proposées à des patients souffrant de différentes maladies. Le médecin originaire d’Ukraine a découvert et développé ses techniques dans un grand centre hospitalier russe. Les exercices misent sur une respiration nasale. Pour enrichir l’apport en CO2, de longues pauses sont programmées. Il s’agit d’un apprentissage qui inculque à l’organisme à moins de dépendre d’une riche oxygénation. En d’autres termes, l’hyperventilation permanente à laquelle beaucoup de personnes sont habituées devrait être résolue en premier. Les techniques sont moins connues dans les pays francophones, mais les Anglo-Saxons les utilisent assez couramment. Outre l’asthme, cet ensemble de techniques permet de vaincre l’anxiété, le stress, l’essoufflement chroniques ainsi que les fatigues inexpliquées. Quoi qu’il en soit, cette thérapie alternative a déjà permis à beaucoup de patients de moins dépendre des médicaments, en l’occurrence les anxiolytiques et les corticoïdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *