La loi applicable depuis le début de l’année 2006 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées permet à celles-ci de voyager dans les meilleures conditions possibles.

La loi défend le droit de voyager

Cette loi fait partie des priorités politiques des pouvoirs publics. C’est ainsi que l’on voit un peu partout sur le territoire français des établissements proposant des séjours adaptés pour personnes handicapées. Normalement, ils bénéficient de l’agrément « Vacances adaptées organisées » ou du label « Tourisme et handicap ». On peut voir en ligne la liste des structures qui adhèrent à ce label et la charte qui lui est associée. Le site www.franceguide.com donne également des informations détaillées sur ces établissements. Toute personne handicapée qui souhaite entreprendre un voyage doit s’informer avec soin sur l’établissement choisi, les activités, les sorties, les sites et les circuits proposés. En s’organisant bien et à l’avance, en trouvant un hébergement adapté et de qualité, une personne handicapée qui voyage ne peut que réussir son séjour.

La question de l’assurance

Comme pour tout voyageur, l’assurance ne doit jamais être une question éludée. Elle a une place très importante même si personne, y compris les agences de voyage, ne peut contraindre qui que ce soit à en contracter. Il est vrai que tout consommateur est automatiquement protégé par son assurance responsabilité civile ou celles liées à ses cartes bancaires. Néanmoins, une assurance en vue d’un voyage est toujours recommandé car elle couvre toute une panoplie de risques : annulation ou retard, perte de bagages, rapatriement sanitaire ou à cause d’une catastrophe ou d’un événement politique, responsabilité civile, dommages matériels ou corporels etc. Le contrat « Responsabilité civile, vie privée d’adultes handicapés » garantit la vie privée de l’assuré, le risque d’incendie et de dommages aux biens des familles d’accueil agrées et comporte une assistance juridique si besoin.

Connaître les organismes spécialisés

Il est heureux de constater qu’il existe aujourd’hui de nombreux organismes spécialisés qui fédèrent des centres de vacances adaptées aux personnes handicapées. Par exemple, il y a l’APAJH, pour Association pour adultes et jeunes handicapés, qui dispose d’un service vacances proposant des séjours dans des centres adaptés ou non, consultables sur ses 2 catalogues annuels. Il y a également le CNLTA ou Conseil national des loisirs et du tourisme adaptés dont le rôle est de privilégier l’accessibilité des personnes handicapées à différents loisirs et de travailler afin que les usagers handicapés aient accès à un maximum d’informations, de services et d’accompagnement.

Bien se préparer en vue du voyage

La clé de réussite d’un voyage réside dans la préparation. Il faut s’adresser par exemple à l’UNAPEI (Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées mentales) pour avoir des informations sur les organismes de vacances. Il est aussi possible de se tourner vers l’UNAHL (Union nationale pour l’accès des handicapés aux loisirs)qui, de son côté, fournit conseils et renseignements sur la réglementation des lieux de vacances pour handicapés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *