Les voyages peuvent devenir de vrais calvaires lorsque nous faisons de mauvaises rencontres. Ce sont notamment des arnaqueurs qui essaient de nous extorquer de l’argent par tous les moyens. Voici quelques conseils afin de ne pas se faire avoir.

Les extorsions sous forme de taxes

Souvent, les tentatives d’extorsion commencent dès votre descente de l’avion. Diverses taxes vous seront demandées à l’aéroport. Certains sont totalement bidon. Des fois, le fonctionnaire corrompu vous propose de lui payer une somme pour contourner les soi-disant taxes. Vous avez deux options : crier au scandale ou refuser catégoriquement de payer. Vous entretenir avec le supérieur de l’agent pourrait également vous sauver. Autant que possible, éviter d’humilier votre interlocuteur. Souvenez-vous que chaque somme perçue doit faire l’objet d’une quittance.

Les ventes forcées, les prestataires malhonnêtes et les rabatteurs

Parfois, des soi-disant employés de l’aéroport vous prennent vos bagages et insistent pour vous aider. N’acceptez pas cette aide, autrement, vous le paierez contre vos grés. Certaines personnes n’auront aucun scrupule à proposer des prestations privées et les présenter comme obligatoires. C’est le cas de la navette ou service du bagagiste. Il arrive même que des individus vous imposent un hôtel si vous n’avez pas réservé. Normalement, vous pourrez décliner l’offre. Des fois, vous tombez tout simplement dans la ruse du faux chauffeur de taxi.

Les autres types de vols auxquels vous êtes exposés

Certains employés de l’aéroport mettent parfois la main dans vos affaires. Ils arrivent sans le moindre problème à ouvrir et à refermer vos valises cadenassées pendant qu’elles soient dans le terminal. Le même désagrément arrive à l’hôtel avec le personnel. Dans la rue, méfiez-vous également des vendeurs ambulants. Ils insistent pour que vous achetiez un article de souvenir. Pendant ce temps, sa main ou celle d’un complice vous fouille les poches. Enfin, pour garantir votre sécurité, les consignes de sécurité de l’ambassade sont à suivre à la lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *